Avec la démocratisation de la vente de médicaments en ligne vient aussi la vente de médicaments de contrefaçon. Ce marché juteux est très rentable est un réel danger pour les clients surtout à l’heure où 4 français sur 10 se disent prêt à acheter leurs médicaments sur internet.

Tout d’abord qu’est ce qu’un faux médicament ?

Ils s’apparentent généralement à de vrais médicaments (sirop, gélules…) mais ils ne contiennent pas, ou pas avec les bonnes doses, de principes actifs. Cependant ça ne veut pas dire qu’il s’agit de placébos inoffencifs. Ces médicaments fabriqués par des trafiquants sont au mieux inefficaces et peuvent être parfois dangereux, contenant souvent des produits toxiques. À ce jour 360 pharmacies françaises sont habilitées à vendre des médicaments sans prescriptions sur la Toile. Voici quelques règles à suivre pour éviter les contrefaçons sur internet.
Pour plus d’informations renseignez vous sur : www.le-faux-medicament-kesako.com

1. Consultez la législation de votre pays ou de celui d’où vous passez votre commande
Tous les pays n’ont pas la même législation concernant la vente de médicaments en ligne, certains autorisent seulement les PMF (prescription médicale facultative), et d’autres tous les médicaments avec ou sans prescriptions. La vente de médicaments est même interdite dans plusieurs pays.

2. Vérifiez la légalité du site consulté.
Toutes les pharmacies habilitées à vendre en ligne sont recensées dans un registre prévu à cet effet, si le site que vous consultez n’y figure pas alors c’est un site illégal .

3. Vérifiez la présence de labels d’authentification.
Pour vérifier l’authenticité de l’officine vous pouvez également regarder si le site comporte les logo officiels de certification, qui sont une marque de sécurité.

4. Préférez l’achat sur un site localisé dans votre pays de résidence.
En achetant sur un site localisé vous avez la certitude que le vendeur est soumis à la même législation que vous, ce qui réduit les risques de litiges.

5. Observez attentivement le site internet.
Même si certaines fausses pharmacies entretiennent l’illusion, il est possible en regardant attentivement de déceler la différence. Si il y a des fautes d’orthographe, des mots étrangers ou inappropriés, alors vous êtes probablement en présence d’un site frauduleux .

6. Testez le contact direct avec la hotline du site.
Les e-pharmacies habilitées doivent obligatoirement faire figurer les contacts du pharmacien, un moyen de le joindre directement par téléphone ou en ligne .

7. Méfiez-vous des prix trop attractifs.
Tout médicament véritable possède un coût lié au développement et à la recherche dont il a fait preuve, donc trouver un médicament 30% moins cher que dans une officine réelle serait anormal.

8. Méfiez-vous des publicités trop alléchantes et des « formules magiques ».
Un médicament n’est pas un produit miracle, méfiez vous donc des formules du type « remède miracle », « formule secrète », « scientifiquement prouvé » …

9. Méfiez-vous des courriers électroniques non sollicités (SPAM) !
Une e-pharmacie sérieuse nous vous envoie par de mail non désirés.

10. Observez le packaging de votre médicament et sa provenance.
Vérifiez la provenance du colis, il faut obligatoirement qu’il vienne de France, l’emballage doit être intact et doit contenir une notice.

11. Réglez toujours votre achat par un moyen de paiement sécurisé.
Avant de transmettre vos coordonnées bancaires ou toutes informations personnelles vérifiez que le moyen de paiement utilisé par le site est sécurirsé ( utilisation du protocole http).

12. En cas de doute, signalez le médicament suspect.
Si vous pensez être en présence d’un faux médicament, ne le consommez pas et apportez-le à votre pharmacien ou votre médecin qui saura la conduite à tenir .

Les pharmacies Toopharm sont toutes habilitées à la vente de PMF en ligne, avec un paiement sécurisé et un contact direct avec le pharmacien.

Pour en savoir plus sur ces 12 régles d’or consultez la plaquette proposée par l’IRACM : www.le-faux-medicament-kesako.com/Les-12-regles